RAPPORT
7ème CONFÉRENCE MONDIALE DE LA BANDE DESSINÉE
(7th WORLD COMIC CONFERENCE)

3 jours, du vendredi 30 septembre au lundi 3 octobre 2005
au Centre Culturel de Boksagol, Mairie de Bucheon

Préparé par Soeung Makara
Artiste de bande dessinée au Cambodge

Avant de décrire le déroulement de cet événement exceptionnel, je tiens à exprimer particulièrement mes remerciements aux personnes qui m'ont encouragé et qui m'ont donné l'occasion de participer à cet événement.

Elles sont toutes fondatrices de la Fédération pour le Développement des Livres au Cambodge.

Voici donc ma description sommaire.

Le 29 septembre 2005, à 18h30, je suis parti pour la Corée. Le trajet a duré 13 heures et 30 minutes pour arriver à l'aéroport international de Corée le 30 septembre 2005 à 7h30. à l'aéroport, j'ai dû attendre environ 2 heures, parce que je n'ai pas trouvé mon contact à l'arrivée. J'ai alors décidé d'appeler le bureau du comité d'organisation de cette conférence. Grâce à ce contact téléphonique, j'ai reçu les informations me permettant de parvenir à l'hôtel Korio en taxi. Vers 11h30, j'ai rencontré des personnes chargées de l'accueil des invités du comité. Ensuite, j'ai pu me reposer pendant une demi-heure. On a fait venir un traducteur pour faciliter les conversations. Nous avons pris le déjeuner ensemble pour la première rencontre avec les invités venus de la Corée, de l'Indonésie et de la Chine continentale.

Ensuite, nous avons été invités à assister à cette conférence où j'ai reçu le meilleur accueil du ministre du Tourisme et de la Culture, du maire et du président de la conférence, directeur du Centre de Bande Dessinée de Bucheon et professeur de la faculté des Arts du Dessin, qui a su répondre à toutes les questions concernant la bande dessinée et le système informatique.

L'accueil des invités s'est achevé à 20h et nous sommes partis pour le dîner, préparé dans un bâtiment luxueux de la mairie où nous avons dialogué avec les invités venant des principales institutions de la Corée et d'autres pays tels que : le Japon, la Chine, la Taïwan, Hong Kong, la Mongolie, la Thaïlande, le Myanmar, le Vietnam, l'Indonésie, les Philippines, la Malaisie, la Singapour, l'Inde, la Corée du Nord, la Russie, l'Espagne, l'Allemagne, la Belgique, l'Australie, les états-Unis, le Canada, l'Iran, la France, le Kenya, le Brésil, etc., et quelques autres dont je ne me souviens plus. Ils étaient environ trente à avoir participé à cet événement. Pendant le dîner, j'ai diffusé des informations concernant les arts, surtout le dessin et la bande dessinée, et j'ai distribué ma carte de visite à de nombreux participants. Le dîner a fini vers 11 heures et nous sommes rentrés.

- Le lendemain, soit le 01/10/2005, à partir de 9h, il y avait des présentations de la bande dessinée des pays développés, montrées par :

Les bandes dessinées des pays étrangers étaient basées sur l'électronique comme le téléphone, l'Internet, la Page Web... mais ce qui était le plus impressionnant c'était que la publication était très avancée et jouissait d'une grande popularité.

- Le 02/10/05 :

- Le 03/10/05 :

Dans le même jour, je me suis présenté à l'ensemble des délégués de la façon suivante :

Je m'appelle Soeung Makara. Je viens du Cambodge. J'ai l'immense plaisir d'avoir l'honneur d'être ici présent, à la septième conférence organisée par la Corée. C'est la première fois que j'y participe et c'est la première fois que je représente mon pays dans cette conférence.

Avant ma présentation, j'ai remercié :

qui ont pris l'initiative d'organiser cette conférence. Après avoir écouté les présentations pendant deux jours, j'ai salué de tout mon coeur le progrès incroyable, les expériences et les bonnes idées qui m'ont enflammé car au Cambodge, il y a très peu de progrès à signaler dans ce domaine : les artistes de bande dessinée cambodgiens se rassemblent pour travailler, bien que dans leur ensemble ils ne bénéficient pas encore de beaucoup d'expérience. En outre, ce domaine se développe lentement, par manque de matériel et de technique.

Enfin, je n'ai pas manqué de solliciter de la conférence le développement de l'échange des expériences et le soutien aux artistes de bande dessinée du Cambodge.

Les délégués nous ont soutenus et ont pris le temps de se renseigner auprès de moi. Les participants de presque toutes les nationalités m'ont questionné. Cela montrait qu'ils portaient une attention particulière au Cambodge.

Ensuite, le comité nous a fait visiter le centre de loisirs IINS WORLD où l'on trouve des reproductions de châteaux et de temples très connus dans le monde entier, notamment Angkor Vat.

à la fin de ma description sur le déroulement de cette 7ème conférence mondiale, je prie les confrères artistes de dessin qui liront ce rapport d'excuser ma maladresse dans la rédaction, car mon expérience dans ce domaine est encore très limitée. Mais c'est une description sincère des événements.

Je souhaiterais présenter mes voeux de bonheur à tous les confrères artistes et voudrais à tout prix que nous nous solidarisions parce que, dans les autres pays, la bande dessinée a autant d'impact qu'une action politique. De plus, c'est seulement grâce à nos efforts que ce domaine connaisse le progrès.

Je renouvelle mes voeux de bonheur et de réussite à M. John Weeks, M. Piseth et Mme Ratana, qui m'ont prêté concours sans réserve.

Phnom Penh, le 06 octobre 2005

SOEUNG MAKARA

Renseignements supplémentaires: